La Gazette du 13ème – Journal de quartier

La Gazou

Archive for janvier 2015

Les Visages du XIIIe. Une exposition photographique à voir jusqu’au 31 janvier 2015

Posted by lagazou sur 13 janvier 2015

L’exposition est présentée par des membres de l’association Politik’art, en collaboration avec la Maison des associations, l’ARBP, Courant d’art frais, les Ateliers pluriculturels et la MIE-labo13. Elle nous donne à voir des portraits d’habitants du 13e, rencontrés grâce aux structures associatives, et nous propose un nouveau regard sur « l’autre ». C’est une « balade au cœur des quartiers aux multiples facettes » qui reflète les différentes histoires d’un 13e arrondissement fortement marqué par son passé industriel. Différentes vagues d’immigration, provenant du Maghreb, d’Afrique subsaharienne et d’Asie, ont participé au tissage d’une identité multiculturelle.

Vous pouvez voir actuellement ces photos dans les locaux de l’association des Ateliers Pluriculturels situés au pied de l’esplanade des Olympiades. Leur objectif est de promouvoir les échanges et connaissances entre différentes cultures et de faciliter l’accès au droit en organisant des cours de langues, des conférences, des ateliers et des expositions.

Ateliers Pluriculturels, 53 rue Nationale, Paris 13e, 01 44 24 92 02.

Horaires d’ouverture : du lundi au vendredi de 9 à 12 h et de 14 à 18 heures et samedi de 14 à 18 heures.

 

Publicités

Posted in Actualité, Culture | Tagué: | Leave a Comment »

Je suis Charlie

Posted by lagazou sur 12 janvier 2015

 

Marianne va à la République.JPG-2Marianne et la République

L’événement ne concerne pas seulement le XIIIe, c’est vrai, mais foin des règles !
Quand il est planétaire, une Gazetteuse se sent autorisée à vous donner sa réaction.

Mercredi dernier 7 janvier, sidération totale :
Parvenus à entrer dans la rédaction de Charlie Hebdo (et on saura plus tard qu’ils s’étaient d’abord trompés d’adresse) deux hommes tirent à la kalachnikov dans une rue du XIe arrondissement sur ceux qui sont en train de “fabriquer” leur journal, et sortent en tuant un policier.
Bilan : 12 morts dont des”génies” du dessin satirique, Cabu, Honoré, Wolinski, Charb, patron du journal. Cabu avait été l’un des invités des soirées de Jonas.
L’horreur est bien réelle. En sortant les deux brutes achèvent froidement un autre policier blessé qui demandait grâce
Au volant d’une voiture, vite abandonnée pour sauter dans une autre, ils réussissent à fuir.

On apprend qu’à Montrouge une autre policière, le lendemain 8 janvier, est abattue par un inconnu.
Est-on dans un western ? Non ces assassinats ont eu lieu dans Paris et la proche banlieue en plein jour.
Ce n’est pas fini.

Orchestrées pour se passer simultanément le vendredi 9 janvier, en Seine et Marne et à Paris, porte de Vincennes, soit dans une imprimerie, qui, comme le journal est un lieu abhorré des tueurs, soit dans une supérette Casher, ce sont des prises d’otage auxquelles se livrent les tueurs, revenus sur les lieux de leurs crimes, et ce jour-là, grande et horrible première, tous ceux qui avaient accès à un poste de télé ont pu suivre le déroulement des actions, jusqu’aux issues soulageantes : les monstres ont été abattus.
Je ne vous donne pas leurs noms ; vous les connaissez et je ne veux pas avec ce bref article les pérenniser.

Ce qui m’a frappé, comme vous tous, c’est l’effet de surprise et d’horreur, la peur que ces hommes ont voulu provoquer pour montrer leur puissance, et finalement le sursaut d’indignation et d’honneur des Français.
Ils ont découvert à cette occasion que les forces, dites “de l’ordre,” contre lesquelles notre esprit critique s’en donne à cœur joie savent se montrer héroïques, que des citoyens lambda se sont aussi sublimés. Que des pratiquants des 3 religions ont fait preuve du même courage.
Le hasard, la chance ont certes joué leur rôle, funeste pour un livreur à Charlie hebdo, arrivé au mauvais moment, heureux pour Pelloux, le médecin qui était en retard et qui a d’abord cru à une blague quand on l’a appelé. Bref, nous ne maîtrisons pas tout, mais finalement l’unanimité s’est faite au nom des valeurs qui donnent sens à la vie: Courage,
dignité, et amour qui prévaut sur la haine.
Tout le pays s’est réuni hier, dimanche 11 janvier, pour les célébrer.

C’est ce qui nous aide, un peu, à atténuer l’horreur qui a marqué ce début d’année.
Nos vœux pour 2015 : maintenir vives ces Valeurs dans nos esprits et dans nos cœurs.

Posted in 1 | Tagué: , | Leave a Comment »