La Gazette du 13ème – Journal de quartier

La Gazou

Archive for the ‘brèves’ Category

Gazette 76 Aires de rien…

Posted by lagazou sur 11 septembre 2010

Quelle excellente idée ! Le bureau d’animation du conseil de quartier n° 8, réuni le 4 février 2010, a lancé l’idée de cartographier les espaces publics délaissés. Ces petits bouts de territoires urbains que les aménageurs n’ont pas vus. Pointe de parcelle, espace surplombé par une infrastructure, terrain privé rendu public parce que trop petit pour être construit, site d’un ancien équipement disparu, ignoré du cadastre. Enfin tous ces bouts de friche dégradés parfois reconquis par la végétation, souvent lieu d’accueil des détritus plastiques et ménagers, toujours lieu sauvage dans la ville policée.

Ces « aires de rien » seraient ensuite proposées à l’imagination des habitants dans une démarche participative. À la réunion publique du conseil de quartier une habitante a montré son adhésion immédiate à la démarche. Au lieu de rehausser le foyer de travailleurs devant chez elle – qui va lui cacher la vue — elle propose de construire des préfabriqués sur ces espaces délaissés, pour héberger ces personnes qu’elle ne veut pas voir. Le type d’aménagement à concevoir n’est pas de l’ordre d’une construction, lui fait-on remarquer. Bien sûr, reprend-elle, il suffirait de quelques chambres préfabriquées, d’un seul niveau, qui ne viendraient pas boucher la vue…

Publicités

Posted in brèves, Gazette 76 | Leave a Comment »

Gazette 76 Mauvais climat pour la démocratie

Posted by lagazou sur 11 septembre 2010

En tant que citoyenne active dans le quartier je m’émeus beaucoup des conséquences mortifères d’un climat qui sème l’individualisme, la mesquinerie, la méfiance, rend les gens peureux et les prive d’initiatives. Le dernier journal de la mairie a pour titre : « Sécurité, prévention, tranquillité publique – La mairie agit ! ». Je crains que notre équipe municipale n’embraye sur ce thème très à la mode. C’est un véritable problème de société que cette contagion irrationnelle, nous devrions y résister.

J’habite le 13e depuis 60 ans, je l’ai connu beaucoup plus dangereux. C’est un bonheur pour moi, bien que j’aie dépassé les 80 ans, de pouvoir le traverser à minuit sans peur des mauvaises rencontres, c’est un bonheur aussi d’y rencontrer le jour bien des habitants avec lesquels au sein des associations j’ai pu semer des amitiés, des bonheurs que d’autres, qui vivent dans la méfiance ne connaissent pas. J’aime trop mon quartier pour le voir livré à des dizaines d’yeux censés nous épier, je le voudrais ouvert, convivial, festif, partageant des valeurs pour lesquelles ce fameux « sentiment d’insécurité » est dangereux.

En matière de vidéosurveillance, il est regrettable que le vœu émis par le Collectif contre la vidéosurveillance de consacrer un CICA entier au problème n’ait pas été pris en considération. En effet, le CICA*, pour répondre à sa vocation, se doit d’être préparé avec les intéressés et cela en prévoyant le temps nécessaire à la réflexion et à la concertation. Créés en 1982, les CICA sont sensés se réunir chaque trimestre, ils doivent rassembler les associations concernées par le thème choisi après les avoir réunies en vue de la préparation de la séance, ces associations doivent donc être prévenues bien en avance sur la date de la rencontre. Il se trouve que les associations concernées ont été prévenues le plus souvent la veille et qu’elles ont appris que l’ordre du jour ne répondait pas à la demande d’un CICA consacré exclusivement à la vidéosurveillance et au plan 1000 caméras. Nous avons appris que les réactions de la salle ont été hostiles à l’installation de la vidéosurveillance. Il semble qu’aucune suite pour le moment n’ait été donnée de la part de la mairie.

* Comité d’initiatives et de consultation d’arrondissement

Sabine

Posted in brèves, Gazette 76 | Leave a Comment »

Gazette 76 Rencontre à Saint-Hippolyte

Posted by lagazou sur 11 septembre 2010

Cette année l’Église St. Hippolyte fête son centenaire. Depuis sa consécration en mai 1910, elle s’est toujours donnée comme mission de s’ouvrir aux plus démunis et à toutes les populations nouvelles qui ont migré vers cette avenue de Choisy, en bordure du Bd. des Maréchaux. Aussi en ce début février le conseil paroissial a-t-il convié le Maire du 13e Jérôme Coumet et Michel Aupetit, vicaire général et ancien médecin, à venir parler puis débattre avec le public du visage actuel de notre arrondissement.

Le Maire souligne que le XIIIe connaît plusieurs centres d’animation, mais qu’il est coupé de ses frontières de tous côtés, il faut donc relier les divers lieux de vie et le tramway remplit en partie cette mission ; les dalles, Olympiades compris, ont un rôle important, mais une exploitation privée. La fête de la musique et les conseils de quartier offrent des possibilités de se réjouir ensemble ou d’être vraiment citoyens. M. Aupetit insiste à la fois sur la nécessité de privilégier de nouveaux espaces verts en favorisant l’écologie, et sur l’importance de lieux comme la Mairie, les associations, la diversité des paroisses, et les théâtres, en évitant la ghettoïsation. Pour insérer les jeunes, qui sont moins nombreux qu’en banlieue, tous deux privilégient le fait de créer des occasions de rencontres entre générations, car les jeunes sont souvent vus de manière négative. Logements étudiants, implantation de l’école d’architecture en bord de Seine, nombre d’activités périscolaires proposées aux jeunes, centres d’animation (rue E. Oudiné) ont déjà été réalisés, reste à s’occuper sérieusement de lieux pour les adolescents. M. Aupetit propose de s’inspirer de la pédagogie salésienne qui fait grandir en valorisant les talents de chacun. Quand ils abordent le sujet des migrants, tous deux s’accordent sur la nécessité d’habiter sur place pour s’insérer, et le Maire trouve les Chinois très organisés et à même de discuter avec les autorités municipales, ce que d’autres communautés n’ont pas encore réalisé. Un jumelage existe entre notre arrondissement et une bourgade chinoise. Enfin des lieux nouveaux existent pour répondre aux problèmes des personnes âgées confrontées à la maladie et à la solitude.

A l’intervention de participants sur des problèmes précis le Maire prête toute son attention. Bref, cette rencontre a répondu à l’attente du public : mieux connaître la richesse, la diversité de notre arrondissement, mieux appréhender l’état d’esprit des autorités laïques et religieuses.

G.M.

Posted in brèves, Gazette 76 | Leave a Comment »

Gazette 74 FABLE DU XXIe siècle

Posted by lagazou sur 15 janvier 2010

Ou la vraie vie du 13e arrondissement

Maîtresse-handicapée allait à son habituel RV

Las, c’était le jour de la gay pride et de son défilé

Point de bus ni autres transports à proximité

Elle finit par arriver au but visé

Mais un retour plus difficile encore s’annonçait.

Marcher était la solution que tous empruntaient,

Si bien qu’au milieu de la foule elle se faisait remarquer.

Elle sentait que les minutes étaient comptées

Qui lui permettraient d’avancer.
Encore un pas, encore un autre.

Ah, si j’avais quelqu’un pour m’aider !

À peine avait-elle pensé cela qu’apparut un monsieur-ouvrier noir

Il sortait du chantier de rénovation d’un lycée.

Il ouvrit sa voiture et mit ses chaussures de « ville ».

Elle l’aborda, déjà tout ankylosée :

« Monsieur, pouvez-vous avoir la gentillesse

de me déposer à la place d’en haut ? »

« Mais vous y êtes presque, Madame ! »

« Oui, mais voyez comme je suis ! »

Il la regarda plus attentivement. « Montez donc ».

« vous allez où comme ça ? » « chez moi »

« Je vous y emmène, c’est pas loin ».

« Attendez, je préviens Maître-de l’handicapée ! » –

« Bon, où est-il ? » — « A la sortie du métro de la place d’en haut ;

Je vais lui dire de sortir à la station suivante ».

« On le prendra en passant » dit le sympathique conducteur.

Ce qui fut dit, fut fait.

Et le mari interloqué, ne comprenant rien,

sauf que quelqu’un l’appelait, qu’il ne voyait pas…

alors il ouvrit les yeux !

ouf : personne n’enlevait sa maîtresse-handicapée ;

elle était, au contraire, l’heureuse bénéficiaire d’un geste solidaire

dont la rareté de nos jours mérite d’être soulignée.

Arrivés devant chez eux, monsieur-ouvrier noir, avec délicatesse,

leur dit « bonne fin de journée » et partit à toute vitesse.

Ils ne le revirent jamais,

malgré une visite au chantier qui était presque terminé.

G.Juillet

Posted in brèves | Leave a Comment »

Gazette 73 Petit Bain arrive bientôt

Posted by lagazou sur 10 octobre 2009

Depuis 2007, l’équipe de la Guinguette Pirate développe le projet Petit Bain. Il s’agit d’un équipement culturel flottant qui viendra s’ancrer au pied des tours de la Grande Biblio­thè­que en 2010. Le projet a belle allure : une salle de concerts de 400 places, un studio de création, de répétition, un centre de ressources multimédia, un restaurant, le tout surmonté d’un beau toit terrasse tout vert. Entreprise de spectacle, Petit Bain est aussi une entreprise d’insertion (métiers de la restauration et du spectacle), une coopérative de production et de diffusion et un lieu soucieux de créer des liens avec son environnement. En attendant de les rencontrer dans le 13e, vous pouvez les découvrir à l’œuvre au Festival Sous la Plage, les 12 et 13 juillet, au parc André Citroën, quai de Javel pour sa 7e édition : « Ciel, la 7e ».

Sous la Plage est né en 2003 de la volonté de révéler des cultures émergentes en dénichant des artistes avec un temps d’avance et de créer un événement partagé autour d’une musique exigeante tout en restant accessible à tous. Cette année Sous la Plage est placé sous le signe de la Turquie.

Au programme :

Dimanche 12 juillet :

Dès 15h : ateliers electro-ludiques pour que les enfants et les plus grands imaginent, créent et s’amusent en s’initiant aux joies de la création musicale.

17h : embarcation musicale sur le quai de Javel.

Lundi 13 juillet au soir :

Petit Bain renouvelle l’expérience de la danse collective et vous invite à Istanbul : Bal Turc pour tous.

Une amorce du projet international de Petit Bain… Vous pourrez danser entre autres au son du groupe Baba Zula. Le groupe, né à Istanbul et révélé par le film de Fatih Akin, Crossing The Bridge, propose une performance qui mélange plusieurs disciplines artistiques et crée son propre style «  Oriental Dub », un mélange entre musique traditionnelle turque, rock’n roll et musique électro.

Ne ratez pas ce festival en plein air et gratuit.

Contact : www. petitbain.org

http://www.souslaplage.com

Posted in brèves | Leave a Comment »

Gazette 70 Crèche-leurre

Posted by lagazou sur 2 janvier 2009

Dans la rue Albert Bayet, à la place d’un ex-institut d’Égyptologie, vient de s’ouvrir en août un lieu au doux nom : « Au Gazouillis du val ». J’ai passé l’âge d’avoir de jeunes enfants qui pourraient s’y ébattre, mais pour vous, lecteurs bien-aimés, j’ai poussé la porte pour me renseigner, car du dehors l’aspect était engageant. La directrice avenante, interviewée, m’a confirmé que vous étiez déjà nombreux à l’avoir sollicitée, mais… las ! c’est une crèche d’entreprise achetée par l’hôpital du Val de Grâce pour les enfants de son personnel : 20 places, et ceux de la Préfecture de Police : 10 places. Donc elle ne peut accueillir, bien que sur le territoire de l’arrondissement, des bébés treiziémistes. Dommage ! Je vous épargne une description qui ne ferait qu’aviver vos regrets. En espérant que s’ouvre pour de jeunes parents nombreux dans le 13e. Un autre établissement aussi bien équipé… dont ils pourraient profiter !

Posted in brèves, Gazette 70 | Tagué: | Leave a Comment »

Gazette 70 Oops hostal Auberge, style « fun »

Posted by lagazou sur 2 janvier 2009

 

L’hôtel de l’Union, c’était un hôtel triste, hôtel au mois occupé par des exclus. Il a pris feu, rien n’était aux normes. Aujourd’hui, « l’auberge » a pris des couleurs vives. Ouverte en septembre 2007, elle reçoit la jeunesse de tous horizons. À l’affiche ; le confort moderne dans un style contemporain dessiné par Philippe Maidenberg, un certain design cité par une revue japonaise.

Les prix ne sont pas vraiment ceux des auberges de jeunesse mais plus proches de ceux des centres d’accueil de Paris et des petits hôtels.

En dortoir de 4 personnes : 23 € en basse saison ET 30 € en haute saison par personne

En chambre de 2 personnes 60la chambre en basse saison et 70 € en haute saison.

Ces prix comprennent le petit-déjeuner et les services internet

L’accès aux handicapés est assuré.

OOPS Hostal, 50 avenue des Gobelins tel 01 47 07 47 00

Mail : bonjour@oops-paris.com

Posted in brèves, Gazette 70 | Tagué: , , | Leave a Comment »

Gazette 70 Billet d’humeur

Posted by lagazou sur 2 janvier 2009

Mobilier urbain

Après des vacances mi-figue, mi-raisin, vues le temps des plus variables, comme tous ceux qui ont eu la chance de partir, je suis ravie de rentrer à Paris retrouver des visages connus, reprendre mes petites habitudes et bénéficier de mon confort domestique et surtout environnemental.

C’est que je suis une personne à mobilité réduite et le terme de confort n’est pas du luxe, mais une nécessité vitale si je veux assurer mon autonomie. C’est une aspiration légitime, je pense ! Hélas, je constate, dans mon cher 13e, pratiquement la même pénurie en mobilier urbain qui offre ce confort si indispensable ! Aucun banc nouveau ou autre sièges salvateurs de fatigues n’a été installé ou réinstallé ; non, mais priorité au tabouret roulant que sont les velibs, au demeurant fort commodes pour leurs utilisateurs (j’ai fait du vélo dans Paris depuis l’âge de 13 ans) et non polluants, mais les bancs non plus et leur installation ou réinstallation ne demande pas plus de travail de maintenance et moins de moyens financiers. Où allons-nous donc poser dorénavant nos fesses alanguies ? Et je ne vous parle pas des toilettes publiques qui aussi se font trop rares, ou du nom des rues affiché de plus en plus petit, des surbaissements de trottoirs qui manquent encore, etc.

Transports

J’ai voulu prendre le métro, me disant bêtement qu’avec tous les travaux qu’ils viennent d’effectuer sur la ligne 6, on pouvait espérer l’installation d’ascenseurs dans chacune des stations arrêtées. Au lieu de cela, ils ont supprimé les guichets de vente aux voyageurs pour les remplacer par des machines ce qui oblige, pedibus, à acheter ses carnets de tickets Place d’Italie ; de plus, dans l’ancien guichet, vous voyez un pauvre hère inactif qui semble s’ennuyer à mourir.

Des progrès existent déjà heureusement, comme notre nouvelle et moderne station des « Olympiades » qui a quand même cette particularité de n’avoir aucun siège à la descente du terminus ; vive le confort métropolitain et basta pour les RV à cet endroit-là ! Ne pourrait-on pas créer un prix, par arrondissement, pour inciter nos chers élus à pourvoir à des besoins aussi élémentaires et faire ainsi preuve d’attitude citoyenne ?

GJ

Posted in brèves, Gazette 70 | Tagué: , | Leave a Comment »