La Gazette du 13ème – Journal de quartier

La Gazou

Nouvelles de mai

 

Printemps 2014 : quelques dates au programme


   Revue 13 du mois, Sortie du numéro 39  – Causerie le mardi 29 avril à 19h30, au bar-resto culturel Le Ballon rouge, 17 rue Abel-Gance à Paris Rive Gauche

Paris Rive Gauche à lapeine, construit de toutes pièces sur un trou de friches industrielles, Paris Rive Gauche peine à imposer son style. Le 13 du mois a enquêté sur cet autre 13e. À l’occasion de la septième édition des « Causeries du 13 du Mois », vous êtes attendus, autour d’un verre. Prière de confirmer votre présence par mail (redaction@le13dumois.fr) ou via leur site.

   Le 7 mai (heure à préciser), présentation à la librairie Jonas du livre de Jean-Louis Favre Une histoire populaire du 13° arrondissement de Paris. « Mieux vivre ensemble », éd. L’Harmattan, coll. Logiques sociales.

Séance de rattrapage pour ceux qui ont raté la séance de signature au local d’ADA 13 et à l’ARBP. Vous pouvez lire les comptes-rendus parus dans le n° de Passerelles n° 80 (ARBP) et dans le n° 17 de la Lettre d’ADA 13.

COMPTE-RENDU DE LA SOIREE

                                                                                                                                Soirée chez Jonas avec Jean Favre

  Le conférencier a une formation de mathématicien, puis a évolué vers la sociologie.

Il s’est intéressé à Bondy-Nord, Bobigny, Metz, et Maison-Blanche.

Le sujet s’est transformé : Histoire et politique de la ville qui s’y rattache.

Sa culture marxiste le pousse à se pencher sur l’idéologie des classes sociales.

Il pratique des interviews des jeunes des cités et des résidents.

Il va présenter sa conférence en 2 parties :

            Constitution des classes sociales depuis l’Ancien Régime

            Mieux vivre ensemble avec l’ADA 13 et l’A.R.B.P.

I Rôle de la géographie dans la formation des quartiers .

Le vallon de la BIèvre est très encaissé et vers le haut de Seine se crée le quartier St. Marcel (La Salpêtrière). Il explose à la fin du 18e et début du 19e industriel avec

            la sucrerie Say et             les automobiles Panhard-Levassor dans le quartier de la Gare.

A Maison-blanche de petits métiers s’installent le long de la Bi!vre sur un sol qui devait être compacté.

Croulebarbe et St. Marcel Salpêtrière sont des centres de vie : Eglises, Chapelles, Hôpitaux pour l’assistance

Dans le quartier Maison-blanche il y a création de logements sociaux

            La Soeur Rosalie (liée à l’hôpital Ste Anne) fut entre 1830 et 1848 sur les barricades

            Paulin Enfert crée “La Mie de pain”.

Une “zone” tampon naît entre les forts et les remparts de Thiers, et les actuels Bd. Vincent Auriol et Auguste Blanqui .

Les derniers “zonards “ seront chassés en 1960.

Cette population a mauvaise réputation, elle est composée de chiffonniers très pauvres et de prostituées. Les hommes souteneurs sont les “Apaches” et leurs femmes s’appellent les “Marmites” dans leur langage savoureux et imagé.

Mais sur 150 délits recensés, il n’y a que 3 crimes et 5 blessures graves, le reste est ce qu’on appelle les “tombées de camions”.

La seule zone sensible “intra muros” se situe à Brilllat-Savarin . Des logements sociaux s’y édifient dès 1910, 1920. A partir de là il y eut toujours ue bataille pour la carte scolaire.

Un récent directeur d’école, Jacques Trief a eu le soutien des maires tant de droite que de gauche pour éviter les dérogations et permettre le mélange des populations.

                                                          Cité Jeanne d’Arc

Dans les années 1960 s’élèvent de grandes “barres” lors de la rénovation de l’îlot 4.

Les bâtiments industriels partent et partrent aussi les classes populaires.

C’est Karima, une algérienne qui a ouvert au conférencier les portes des associations dans le quartier Maison-Blanche enclos entre le Bd Blanqui et les périphériques, et du Parc Montsouris jusqu’à l’Avenue d’Italie.

Si M. Trieff directeur d’école voulait avoir son bureau dans la rue, c’est qu’en fait les populations ont du mal à se mélanger. Dans l’A.R.B.P, la population de Rungis et Peupliers est une petite bourgeoisie, celle de Brillat est plus populaire. Dans ce cas-là, le groupe dominant impose son mode de vie , et le dominé s’en va ou copie le dominant.

 II   Questions du public et réponses

 L’église St. Hippolyte a été créée par la famille Panhard

2 “La Mie de pain” existe toujours et on peut venir anonymement pour ue nuit d’hébergement

Dans le 13e a existé la seule résistance glorieuse à Paris des Communards aux assauts des Versaillais après la guerre de 1870. Avec ses 120 mètres de dénivelé, les Versaillais n’ont pu prendre d’assaut la Butte aux Cailles. Les chefs s’étaient formés dans “La Cité dorée”, premier bidonville de Paris et ont participé à la résistance sous la direction d’un général polonais.

 De nos jours les repas de quartiers ont été organisés pour prendre la place dee jeunes qui occupaient le trottoir.

Par ailleurs des jeunes de 17, 20 ans préoccupés par la siruation des 13, 15 ans ont voulu créer un club de foot.

le F.A.I.H. : Fonds d’Aide aux Initiatives des Habitants a organisé des projets sous l’égide d’une équipe de développement local . Avec des subventions qui peuvent aller jusqu’à 500 euros, sous l’impulsion de Karima, entre autres, fille de famille nombreuse, se sont créés des ateliers de cuisine, mais souvent les gens, demandeurs, n’agissent pas et viennent sans rien apporter alors qu’ils auraient pu être plus actifs .

Karima découragée a stoppé son action ; elle reconnaît pourtant qu’il y a une transformation actuellement et que les jeunes ont l’air moins buté.

Le projet actuel pour la transformation de l’EcoZac depuis 2009 est conçu pour des classes moyennes : Il est cher, il y a davantage de buraux que de logements.Malgré un essai d’intégration de la communauté chinoise, il y a moins de commerçants chinois et l’avenue d’Italie constitue une coupure.

En fait on peut constater dans cette sociologie du 13e le rôle prépondérant du sport et des centres d’animation.

En ce moment existent des boîtes à idées à remplir dans divers lieux commerces, écoles associations qui recueillent les idées des habitants pour les rendre plus actifs à un “Mieux vivre ensemble”

SERAPHINE

4934 caractères

 

13 en fête aux Grands Moulins. La troisième édition de 13 en fête aux Grands Moulins aura lieu les 16 et 17 mai 2014 sur l’esplanade de l’université Paris Diderot.
Vendredi soir : concerts gratuits
Samedi : de nombreuses structures et associations du 13ème vont proposer des activités ludiques et gratuites. ADA 13 y aura un stand (quizz, jeux…).
Tout et mis en scène par des collectifs d’architectes géniaux.

 

Fête des associations et des habitants du 16 au 18 mai : toujours avec l’idée de faire vivre harmonieusement les quartiers Sud du 13e arrondissement, l’ARBP propose à leurs diverses associations ainsi qu’à leurs habitants d’animer ensemble trois journées de fête consacrées aux habitants et aux associations. Plus de 10 000 visiteurs sont attendus au cours de ces trois derniers jours. Le dimanche 18 mai, Ada 13 sera présente, au square Paul Grimault près de la place Rungis (photos, jeux…).

ARBP, 11 rue de la Fontaine à Mulard – 75013, 01 45 65 27 17, contact@arbp.fr

 

   Le dimanche 18 mai 2014, l’Association de la Marche de la Bièvre organisera sa 32ème édition. Elle rassemblera près de 2 000 marcheurs, sur trois itinéraires entre Paris Notre-Dame et Saint Cyr l’Ecole, en passant par Verrières-le-Buisson et Bièvres. Trois parcours sont proposés. Les inscriptions sont ouvertes sur leur site : http://marche.bievre.org/ ..

Elles seront closes le lundi 12 mai.

Cette manifestation est entièrement organisée par les bénévoles de l’association et de ses partenaires : clubs de randonnée et Associations qui œuvrent dans le domaine de l’environnement. Près de 100 personnes se mobilisent chaque année

============================================================================================================================

Le jeudi 22 mai à 10h30

Un jardin extraordinaire, des bras de la Bièvre à la table de Madame Grégoire

Conférence-promenade proposée par la société d’histoire et d’archéologie du 13e

et prononcée par Michel Nardeau.

Square René le Gall, 28 rue Croulebarbe

=============================================================================================================================

Les Heures Heureuses de Paris

C’est le retour de l’apéro le plus gourmet de la capitale !
Les 21, 22 et 23 mai de 18h à 20h, les parisiens et visiteurs sont invités à participer aux Heures Heureuses, une expérience d’exploration urbaine pour les gourmands, qui vous permettra notamment de découvrir les mets les plus savoureux du 13e.
Pour cette troisième édition, une quinzaine de parcours culinaires parisiens permettront de découvrir plus de 280 bistrots, restaurants et commerces de bouche.

Pour un tarif unique de 2 euros, chaque lieu participant proposera une « bouchée », petite composition culinaire originale imaginée pour l’occasion.

> Des quais de Seine aux nems de Choisy

Entre l’avenue de Choisy, d’Ivry et de Tolbiac, on franchit une frontière sans sortir de passeport : bienvenu dans « le triangle asiatique » de Paris. Vous y trouverez les meilleurs canards laqués, les phô les plus savoureuses, d’onctueux desserts et de surprenants bubble-teas ! Plus au nord, changement de décor : les péniches amarrées au quai de la Seine sont de véritables restaurants flottants, vous y dégusterez notamment une bouchée de saumon en robe de tagliatelle iodée.

http://lesheuresheureuses.paris.fr

Les Heures Heureuses sur Facebook et sur Twitter
Retrouvez toute l’actualité du 13e sur : www.mairie13.paris.fr

Facebook : Paris Treize / Twitter : @mairiedu13
Conformément à la loi « Informatique et libertés », vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant en envoyant un courriel à mairie-treizeinfos@paris.fr

==

Le mercredi 7 mai

A 19heures 30, à la librairie

RENCONTRE AVEC

Jean-Louis Favre

 A propos de son ouvrage paru aux éditions de l’Harmattan

UNE HISTOIRE POPULAIRE

DU 13e ARRONDISSEMENT DE PARIS

 L’auteur s’est intéressé aux quartiers populaires du 13e, particulièrement au quartier Maison Blanche. Son enquête porte la construction du lien social à travers la vie associative, les fêtes, tout ce qui concourt au « mieux vivre ensemble »

Cet ouvrage fait découvrir la construction d’un arrondissement de Paris et ses nouveaux rapports sociaux entre classes populaires et classes moyennes.

 lundi : 11h00-19h00                                          Librairie JONAS
du mardi au samedi : 10h00-19h00                        16 rue de la Maison Blanche 01 44 24 25 96

site de la librairie: www.librairiejonas.fr             librairie.jonas@orange.fr 75013 Paris

COMPTE- RENDU de la rencontre

 

 

==========================================================================================================================

*** AUX VIOLONS DE LA BALEINE BLANCHE ***

Librairie JONAS 16 rue de la Maison Blanche75013 PARIS M° Tolbiac ( 01 44 24 25 96

Site : http://www.librairiejonas.fr/

 

Le mardi 13 mai 2014 

A la librairie à 20h15

 MARDI 13 MAI à 20H15

 Nous recevons Judith Bout

Pour son ouvrage

les confessions de Maitre ZHANG *

 

Maître Zhang, l’avocat chinois qui « perd ses procès »  mais fait avancer la justice

 Dans sa préface, Zhang Sizhi fait preuve d’une fausse modestie, regrettant de ne pas avoir la force et le talent d’un Emile Zola et de son « J’accuse ». « Hélas, je suis l’avocat qui n’a jamais gagné de procès ; en quoi cela méritait-il une biographie ? »…

La réponse tient dans les 579 pages écrites par Judith Bout, une chercheuse française spécialisée dans le droit chinois, et qui a réussi à le convaincre de se livrer à l’exercice de la biographie.         Il a certes perdu tous ses procès, mais en se battant pour défendre ses clients dans la plupart des grands procès politiques des années 80 et 90, en particulier ceux liés au Printemps démocratique de la place Tiananmen en 1989, il a fait avancer une idée audacieuse :

« Le premier, il a su dire dans les tribunaux ce qui ne se dit pas en Chine : penser autrement n’est pas un crime. »

La soirée sera animée par Marie Holzman, sinologue engagée dans la défense des droits de l’Homme. Présidente de l’association Solidarité Chine, créée en 1989 à la suite du massacre de Tien An Men, elle  a crée la collection Moutons noirs * aux éditions François Bourin, une série de livres qui défendent les droits de l’Homme dans le monde entier

PAF, adhérents 1€ 50                                                                                            non adhérents 2€50

                                               Conviviale sangria en fin de soirée

Nous recevons à la librairie à

Le mardi 20 mai 2014 à 18h30

Damien Cru

Pour son ouvrage

Le Risque et la règle*

Paru aux éditions Erès

Damien Cru est, depuis 2005 consultant en prévention des risques professionnels (AOSST, Paris) et chercheur associé au Laboratoire d’ergonomie et d’épidémiologie de la santé       ( LEEST, université d’Angers)

Librairie JONAS 16 rue de la Maison Blanche

75013 PARIS M° Tolbiac ( 01 44 24 25 96) site :http://www.librairiejonas..

Da

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :