La Gazette du 13ème – Journal de quartier

La Gazou

nouvelles du quartier grands projets

Si ce message ne s’affiche pas correctement consultez-le en ligne

  SAUVONS LE GRAND ECRAN !

 

Des VOEUX pour leGrand Écran

 Le Grand Écran c’est pour quand ?

 

 

Suspense pour le Grand Écran

Grand Écran ou Écran de fumée ?

 

Interview de la présidente

 

CONSEIL D’ETAT : la justice refuse de juger !

 

Le GRAND ÉCRAN de KENZO TANGE

Pourquoi il faut sauver le Grand Écran Italie

Voeux pieux et poudre aux yeux

 

Décidément 2013 a failli être la grande année du Grand Écran, avec une succession de nouvelles quasi inespérées :

–  en avril, l’annonce par Jérôme Seydoux* de la reprise imminente de la salle par un opérateur pour en faire une salle de concert ;

– en juillet et décembre – à six mois d’intervalle – l’adoption par le Conseil de Paris de deux voeux appelant à préserver la salle et sa vocation culturelle.

Mais si les projets de démolition (magasins et multiplexe) semblent désormais relégués aux oubliettes, rien n’est réglé pour autant et aucune vision claire de l’avenir ne se dessine pour 2014 : les deux propositions du voeu adopté en juillet 2013 par le Conseil de Paris à l’initiative du groupe EELV** (que « la Ville de Paris poursuive les échanges avec l’association Sauvons le Grand Ecran… » et « qu’elle étudie la faisabilité de reconversion de la salle…« ) sont restées lettre morte ; quant au candidat dont le projet se conformait à la vocation originelle des lieux il s’est vu évincé au profit d’une petite société immobilière sans capital, bilan ni projet !

Le 18 décembre 2013, lors de la présentation par Yves Contassot d’un second voeu destiné à préserver durablement le Grand Écran (fâcheusement remplacé par un contre-voeu de l’exécutif municipal), Bruno Julliard, adjoint à la culture du maire de Paris, a indiqué que la Foncière des Territoires avait récemment obtenu sa licence d’entrepreneur de spectacle, condition de la réalisation de la promesse de vente signée en février avec Pathé. Si cette information se vérifie, on peut légitimement se demander par quel tour de passe-passe (ou de passe-droit ?) cette licence réservée aux professionnels a été attribuée à une société sans aucun rapport ni avec la culture ni avec le spectacle !

En huit ans ce sera donc à notre connaissance le quatrième candidat « professionnel de la culture » qui se retrouve inexplicablement écarté, comme le souligne le récent dossier du 13 du Mois. Et il y a lieu de s’interroger sur les réelles intentions de Pathé qui a préféré négocier avec un obscur marchand de biens plutôt qu’avec le jeune chef d’orchestre présentant toutes les garanties culturelles et financières requises.

Le reniement de la parole du maire du 13° en 2005 qui s’était engagé en faveur de la salle, et l’exemple du voeu récemment bafoué dans le cadre de la Ferme Montsouris doivent nous inciter à la plus grande prudence. Aussi rien ne garantit que ces voeux du Conseil de Paris – aussi bienvenus soient-ils – ne restent pas des voeux pieux en l’absence de réelle volonté politique. Et la façon assassine dont Jérôme Coumet dans Le 13 du Mois de novembre qualifie le Grand Écran de bloc de béton et de « monte-charge » qu’il ne saurait faire classer au patrimoine, n’est pas de nature à nous rassurer sur ce plan !

En attendant que la situation s’éclaircisse, nous vous adressons nos

Sauvons le Grand Ecran


 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :