La Gazette du 13ème – Journal de quartier

La Gazou

Posts Tagged ‘louchébem’

Gazette 69 Non, le louchébem, l’argot des bouchers n’est pas mort

Posted by lagazou sur 8 novembre 2008

Non, le louchébem, l’argot des bouchers n’est pas mort!

Samedi dernier, je vais faire mes courses chez mon boucher habituel Place des Peupliers. En attendant mon tour, je jette un œil sur un article qui était là pour ça, sur le comptoir. On y évoquait le louchébem. Il y avait bien longtemps que je n’avais pas entendu parlé du louchébem! J’avais enfoui ce mot et son contenu au fond de ma mémoire. Le louchébem est l’argot que les bouchers de la Villette pratiquaient au 19ème siècle. Je ne sais plus comment j’en ai appris l’existence. Je ne l’avais jamais entendu parlé et j’imaginais, jusqu’à ce jour, que ce parlé faisait dorénavant partie de l’histoire. Je demande au boucher s’il connaît encore quelques mots en louchébem. Quelle ne fût pas ma surprise d’apprendre qu’il connaissait parfaitement bien cet argot et qu’il le pratiquait quotidiennement avec sa femme. Elle m’avoua que c’était d’ailleurs très pratique pour communiquer lorsqu’ils voulaient se parler sans être compris de l’environnement. Je lui demandai de me dire quelques mots en louchébem. Après quelques temps d’hésitation qui n’étaient pas dû à la recherche de ses mots mais plutôt à l’effet de surprise et à l’incongruité de la situation, il se mit à me parler en louchébem.

louchebem

Non le louchébem n’est pas mort, Il se pratique encore dans le milieu de la boucherie. Cependant, les jeunes bouchers ne le pratiquent plus. Serait-il en train de vivre ses derniers moments?

C’était vraiment surprenant de constater, que ce langage était toujours vivant et pourtant ignoré de la majeure partie des gens. En effet, pendant la semaine qui suivit, je n’ai pas perdu une occasion de demander aux personnes autour de moi s’ils connaissaient le louchébem. Beaucoup, n’en avait jamais entendu parlé. Je fus cependant, agréablement surprise, lorsque mon fils m’appris que le groupe de Rap IAM avait fait une chanson « sale argot », dans laquelle une partie était en louchébem. Non, le louchébem n’est pas mort! Puisque, même s’ils n’inspirent plus les jeunes bouchers, il inspire les rappeurs! Je voulais en savoir plus sur le louchébem. Je me souvins soudain que mon voisin de palier était un ancien boucher, je frappai à sa porte et lui demandai s’il voulait bien me parler un peu de son métier et de son argot……

Voulant en savoir encore un peu plus, ou du moins par un autre canal, j’interrogeai Wikipédia. J’y appris que certains mots en louchében sont passés dans le langage courant comme par exemple; « loufoque » qui vient de « fou »; d’autres sont toujours de l’argot comme « lerche » pour « cher ». Comment se construit le louchébem? La réponse est illustrée dans le nom. De ce que j’ai appris, la première lettre, lorsque c’est une consonne, est déplacée à la fin du mot et remplacée pour un l. Le son em ou ic est ajouté à la fin du mot et ainsi boucher devient louchébem.

Je suis curieuse de savoir combien de bouchers et notamment si de jeunes bouchers parlent encore louchébem? Les bouchers du 13ème ont peut-être d’autres informations à nous transmettre?! Si vous avez des informations intéressantes à propos du louchébem qui vous viennent de votre boucher ou par une autre voie, vous pouvez nous les communiquer. Nous pourrions écrire un nouvel article dans une prochaine gazette. D’autres questions auxquelles je n’ai pas encore de réponse sont pourquoi et comment est née cet argot très corporatiste? Et enfin, existe-t’il d’autres argots de métiers?

Voici les paroles du groupe IAM. Chacun peut se faire aider par son boucher pour la traduction!

Lutem lonnaicès le lowflem, lactiquetem ledem larjebem lalesem algorem

Lerchechem lapem les loblèmesprem lecmic

Liffekès le lonsem et lesterem lelaxerem lutem laissem

Larseillemic landem les leinevem lusqu’àjem la loremic

IAM une lachinemic à lavagérem

Landem les loursecès y’a des lophétrem à laflérem

Lutem leuvem ludem lurepem lartiécès

AKH lentem lonnedem à la laissecès

Lanleguem ledem lafiquantrem et lecsem (pas sûr pour et lecsem)

Laintenanmic luplem latiquanprem

Lessem lourpem les laivrem lettecem lusiquemic

Lesignédem lourpem laireplem aux lanatiquefem

Leizesem lesuremic et c’est la lessionprem

Lordelebem lessem lonbem j’en ai les lissonfrem

Voici la traduction :

Tu connais le flow, tactique de barje, sale argot

Cherche pas les problèmes mec

Kiffe le son et reste relax tu sais

Marseille dans les veines jusqu’à la mort

Iam, une machine à ravager

Dans les courses y a des trophées à rafler

Tu veux du pur quartier ?

Akh t’en donnes à la caisse

Langue de trafiquant et sec

Maintenant plus pratiquant

C’est pour les vrais cette musique

Designée pour plaire aux fanatiques

16 mesures et c’est la pression

Bordel c’est bon j’en ai les frissons

Publicités

Posted in Gazette 69, les gens | Tagué: , , | 4 Comments »